Acide folique et grossesse : rôle et bienfaits

Lors de la conception d’un enfant, nous entendons beaucoup parler de l’acide folique, ou vitamine B9… Mais qui est-il ? Indispensable pour le bon développement de bébé et pour la santé de maman, l’acide folique est essentiel pour l’ADN, le cerveau, le système immunitaire ou encore le système nerveux, mais encore plus pour un fœtus. Entre son rôle pendant la grossesse, les aliments à privilégier et son effet dans notre organisme : les experts de la team Easypara vous dévoilent tous les secrets de la vitamine B9.

Acide folique et grossesse : rôle et bienfaits 3

Qu’est-ce que l’acide folique ?

L’acide folique, ou appelé aussi vitamine B9, fait partie de la grande famille des vitamines. Aussi appelée folates par les scientifiques, elle peut se retrouver dans de nombreux aliments et notamment dans quelques féculents, mais principalement dans les fruits et légumes. Si on ne connaît pas bien son nom lorsque nous sommes plus jeunes, les femmes l’apprennent très vite dès qu’elles décident de faire un bébé. En effet, l’acide folique est une vitamine extrêmement importante lors d’une grossesse, pour le bien-être et la bonne croissance du futur enfant. Cette vitamine hydrosoluble participe au bon fonctionnement de beaucoup de mécanismes chez l’être humain.

L’acide folique est un indispensable pour le corps humain, afin d’assurer des fonctions essentielles liées aux informations génétiques des membres de reproduction de l’être humain. En quelques mots, l’acide folique joue un rôle sur notre matériel génétique, mais aussi sur la production d’acides aminés dans notre organisme qui sont nécessaires à la croissance cellulaire. Ainsi, cette vitamine est à considérer dans toutes les phases importantes de la vie. En effet, durant l’enfance, l’adolescence ou encore la grossesse, son action dans la formation de globule blanc et dans le fonctionnement du système immunitaire et du système neveux la rend indispensable. Dans ces phases-là d’une vie, il est fortement déconseillé de subir une carence en vitamine B9, surtout pour une femme enceinte. L’insuffisance d’acide folique dans l’organisme peut provoquer une fermeture du tube neural, qui est le système nerveux des embryons.

Quel est le rôle de la vitamine B9 dans l’organisme ?

Acide folique et grossesse : rôle et bienfaits 5

Vitamine essentielle au bon fonctionnement du métabolisme, l’acide folique a plusieurs rôles très importants pour tous. Le premier, et le plus connu, est celui de contribuer à la production d’ADN. En effet, elle intervient dans le métabolisme des acides aminés, qui sont des constituants des protéines, pour assurer un bon fonctionnement de la création d’information génétique. C’est d’ailleurs pour cette raison que la vitamine B9 est fortement recommandée lors de la conception d’un enfant pour la future maman. D’autant plus, que cette vitamine est particulièrement indispensable pour le renouvellement des globules rouges et des globules blancs, qui eux sont fortement impliqués dans la protection des défenses immunitaires. De plus, l’acide folique va également jouer un rôle bénéfique pour le renouvellement des cellules de la peau, intestinales et autres. Le saviez-vous ? Cette vitamine agit également sur la pousse des cheveux et la diminution de leur chute, en favorisant la régénération des phanères (ce qui la rend également bénéfique pour la pousse des ongles). 

Si elle agit sur le bon fonctionnement du système immunitaire, il en va de même pour le bon fonctionnement du système nerveux. L’acide folique participe à la formation de certains neurotransmetteurs. Autrement appelés neuromédiateurs ou médiateurs chimiques, ils sont les gardiens de l’adrénaline, la sérotonine ou encore l’histamine. Ce sont en réalité des substances libérées par le système nerveux lors d’une excitation. La vitamine B9 est clairement liée à la production de sérotonine, qui est un neuromédiateur intervenant sur l’humeur et, notamment, la dépression. C’est pourquoi, il est indiqué par plusieurs spécialistes que l’acide folique a un rôle bénéfique face à la dépression et aux troubles d’humeur. Cette vitamine est ainsi également bienfaisante pour notre cerveau : elle ralentit la détérioration cognitive, elle détoxifie nos cellules, fait éviter l’ostéoporose et fabrique des neurotransmetteurs essentiels à notre équilibre. 

En plus de sa participation au bon fonctionnement du cerveau, des défenses immunitaires et du système nerveux, la vitamine B9 est également très importante pour le cœur. Il est, en effet, important de souligner son effet favorable pour lutter contre les maladies cardiovasculaires en association avec la vitamine B12. L’acide folique et la vitamine B12 détiennent des vertus qui participent au bon fonctionnement du cœur en diminuant le taux sanguin d’homocystéine. Ce composé peut entraîner une hyper coagulation sanguine s’il est présent en excès dans le métabolisme. La carence en vitamine B9 peut créer des déficits enzymatiques et ainsi entraîner une augmentation du taux sanguin d’homocystéine, puis provoquer des maladies cardiovasculaires.

Pourquoi utiliser de l’acide folique pendant la grossesse ?

La vitamine B9, ou Acide Folique, ou encore Folates, est un véritable allié pour le corps. Comme nous l’avons expliqué plus haut, elle à de véritables effets positifs et très bénéfiques pour l’ensemble de notre métabolisme, et même pour le bien-être de notre cerveau.Mais, saviez-vous que c’est une vitamine obligatoire pour la création de bébé ? L’acide folique est, en effet, un indispensable d’une grossesse : avant et pendant celle-ci. Ses vertus vont avoir plusieurs effets essentiels sur le bon développement de l’embryon, de son tube neural et aussi des actions indispensables pour le bien-être de maman. Il est important de savoir que la vitamine B9, n’est pas initialement présente dans notre métabolisme, c’est pourquoi il est important de l’introduire. Pour cela, nous pouvons opter pour les légumes verts et autres sources naturelles tout au long de notre vie, mais lorsque, mesdames, nous souhaitons donner la vie, il est essentiel d’opter pour des compléments alimentaires ! Systématiquement prescrit par les professionnels comme le médecin traitant ou le gynécologue, le besoin en acide folique concerne particulièrement les personnes âgées, les femmes sous pilules contraceptives, les personnes très stressées, mais surtout les futures mamans. 

Acide folique et grossesse : rôle et bienfaits 4

L’acide folique va avoir un rôle de stimulant dans la production cellulaire et va participer au maintien d’une structure ADN. C’est pourquoi, lors de la création d’un enfant, il est important de donner à son organisme suffisamment de vitamine B9. Chez la femme enceinte et chez la future femme enceinte, les besoins sont fortement augmentés, par rapport aux autres. La vitamine doit être prise avant la conception de bébé pour préparer le sang, l’utérus, la multiplication des cellules ou encore la fabrication de globules. Puis, la prise ne doit surtout pas être stoppée une fois que bébé est en route : l’acide folique va préparer la croissance de bébé, participer au bon développement de son système nerveux et de son système immunitaire. De plus, son action indispensable dans la production de nouvelles cellules le rend d’autant plus essentiel pendant la pré-conception et la conception

La carence en vitamine B9 pendant une grossesse peut avoir des conséquences graves pour la future maman et pour le futur bébé. Tout d’abord, elle peut entraîner une malformation du système nerveux de l’enfant et des anomalies au niveau du tube neural. Cela peut engendrer une pathologie importante : la spina bifida. Il s’agit d’un défaut de formation du système nerveux primitif de l’embryon, qui peut détériorer les nerfs lombo-sacrés, qui eux sont essentiels pour les fonctions musculaires, la motricité digestive, les fonctions génitales, etc. Selon les derniers chiffres, cette pathologie toucherait 1 grossesse sur 1000. Outre ces malformations, la carence en acide folique peut également créer des anomalies lors du développement du placenta ou de la circulation sanguine (les tissus maternels), engendrer un retard dans la croissance du fœtus et augmenter le risque d’un accouchement prématuré. De plus, le bébé peut naître avec de très faibles sources et réserves de vitamine B9, ce qui aura un impact néfaste sur la croissance de l’enfant. 

L’ANSES, agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, recommande aux femmes de veiller à combler leurs besoins en acide folique dès l’adolescence, afin d’éviter une quelconque carence lors de la conception d’un enfant. Chez les femmes en période pré-conceptionnelle, il est important de détenir 440 μg/j d’acide folique dans l’organisme, huit semaines avant et après la conception. En comparaison, les adultes et adolescents doivent être à 330, les enfants aux alentours de 200 et les nourrissons 70.

Quels sont les aliments les plus riches en vitamine B9 ?

Acide folique et grossesse : rôle et bienfaits 2

Pour apporter à notre corps les ressources dont il a besoin en acide folique, en dehors d’une grossesse, il existe des aliments à privilégier. En effet, pour atteindre les besoins en vitamine B9 pour éviter la carence chez un enfant, un adolescent, un homme ou une femme (qui n’est ni en période de pré-conception ou de conception d’un enfant), il n’est pas forcément nécessaire d’avoir recourt à une supplémentation. Si nous devions retenir que quelques-uns des aliments riches en vitamine B9, la palme reviendrait aux foies d’animaux, aux légumes à feuilles vertes, aux légumineuses, aux fruits secs à coque et aux pois chiches. Pour retrouver les apports nutritionnels recommandés, vous pouvez ainsi opter pour : 

  • La levure de bière et les germes de blé.
  • Les céréales de petit-déjeuner enrichies en vitamines du groupe B.
  • Les légumineuses tels que les pois chiches, les petits-pois et les lentilles.
  • Le foie d’agneau ou de veau cuit, le foie de morue en boîte, le pâté de foie de volaille.
  • Les plantes telles que : le persil, la menthe, la ciboule, le pissenlit.
  • Les fruits secs à coque tels que : noisettes, les noix, les cacahuètes, les amandes, les pistaches.
  • Les fromages tels que : le Saint-Marcellin, le camembert et les fromages de chèvre.
  • Les châtaignes cuites à l’eau.
  • Les germes de soja crus.
  • L’œuf dur (cuit).
  • Les légumes tels que : les haricots verts, le maïs, l’oignon, la tomate, les betteraves cuites, l’avocat, l’artichaut, l’endive, la carotte, l’asperge, la chicorée frisée, la mâche, la scarole, la laitue, le poireau, les épinards, les choux de bruxelle cuits et les brocolis cuits.
  • Les fruits tels que : le melon, la banane, la figue, les fruits rouges, le kiwi, les agrumes, les dattes et le pruneau.
Quand faire un test de grossesse ? 1
Quand effectuer le test sous pilule ? 1
Comment lire mon estimation d'âge de grossesse sur Clearblue ? 1