Adopter les bons gestes face aux allergies printanières

Éternuements, yeux qui pleurent, gorge qui gratte, nez qui coule ? Bonjour la rhinite allergique du printemps ! Cette manifestation respiratoire touche de nombreuses personnes souvent très sensibles au pollen, aux acariens ou à d’autres facteurs allergènes puissants. Pour combattre ce désagrément, découvrez les bons gestes à adopter dès le changement de saison. Soyez au top au printemps !

1 – Nettoyer son nez : le premier geste obligatoire

Le nez qui coule et qui se bouche est une sensation très désagréable pour chacun d’entre nous. Malheureusement, dès que les terrains allergènes, comme le pollen, se mettent à virevolter dans l’air, c’est la catastrophe! Face à cela, il est essentiel de vous nettoyer le nez au moins deux fois par jour avec une solution adaptée. Pourquoi ? Et bien le lavage permettra à vos narines et à vos fosses nasales de rester propres et, surtout, l’opération va éradiquer tous les allergènes. Nettoyer son nez est également un frein aux éternuements à souhait. Il faut savoir qu’une personne en pleine crise de rhinite allergique peut éternuer 10 à 15 fois à la suite ! Le fait d’effectuer des lavements quotidiens permet de soulager un nez qui gratte furieusement, ainsi que de stopper les sécrétions claires incessantes et désagréables.

Quand se nettoyer le nez ? L’idéal est d’utiliser un spray nasal deux fois par jour. Le matin pour commencer la journée avec le nez décongestionné et le soir pour enlever toutes les impuretés. Après chaque nettoyage, mouchez-vous avec des mouchoirs en papier.

Adopter les bons gestes face aux allergies printanières Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 1

2 – Se laver les yeux quotidiennement

Un des signes phares d’une rhinite allergique printanière est la conjonctivite. Dès que le pollen ou les acariens se manifestent, les yeux se mettent à couler et à gratter sans cesse. Le résultat ? Des yeux rouges qui font mal et du maquillage qui coule. Pour éviter cela, il est important de se laver les yeux au moins une fois par jour. Comme pour le nez, le lavement oculaire permet d’éliminer tous les résidus inflammatoires ou urticants. Se laver les yeux est un geste à adopter quotidiennement quand les pics allergiques sont à leur maximum, et notamment le pic pollinique (généralement du mois de mai au mois d’août).

Quand se laver les yeux ? Nos experts easypara vous conseillent d’effectuer un lavement, dans chaque oeil, a minima une fois par jour. Vous pouvez passer à deux fois par jour si vous êtes en crise d’allergie.

Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 2 Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 3

3 – Ne pas laisser s’installer la quinte de toux et la gorge qui gratte

Si les yeux qui grattent et le nez qui coule sont les deux symptômes les plus populaires au printemps, de nombreuses personnes sont également dérangées par une gorge qui gratte et par une toux très pénible. Pour soulager petits et grands, il ne faut pas oublier d’apaiser la gorge et les bronches avec des inhalations. Pour soulager votre gorge, si vous êtes un habitué des allergies, votre meilleur remède sera de prendre des pastilles ! Pour éviter la toux, il est essentiel de toujours détenir à la maison un sirop qui va protéger des allergènes et qui va hydrater les muqueuses. L’objectif ? Éviter les irritations et limiter les quintes de toux. Elle est en réalité un symptôme de guérison. Aussi pénible soit-elle, la toux veut souvent dire que le plus dur est passé. Néanmoins, si elle dure plus d’une semaine, on pense de suite “allergies”.

Quand soigner sa gorge et sa toux ? Il ne faut pas attendre que les symptômes s’installent, il faut traiter dès les premières apparitions. Dès que la gorge commence à gratter ou à piquer, on prend directement une pastille. Pour la toux, si on voit qu’elle persiste, on opte pour un sirop afin de limiter les irritations.

Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 4 Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 5

4 – Des huiles essentielles pour assainir votre intérieur

Les huiles essentielles sont des solutions naturelles très populaires face aux allergies et pour cause : elles soulagent rapidement et luttent efficacement contre les virus. Vertus anti-bactériennes et antiseptiques, certaines d’entre elles sont également de parfaits antihistaminiques. Une huile essentielle est un médicament naturel qui devient efficace en toutes circonstances et qui est multi-usage. Et oui, une plante n’a pas qu’un seul bienfait à son arc. Souvent, une huile peut être utilisée pour beaucoup de maux. En ce qui concerne les allergies printanières, nous vous conseillons d’intégrer cette médecine douce dans votre quotidien. D’ailleurs, une de nos astuces anti-allergies est simple : assainir son intérieur.

Si les huiles essentielles sont très utilisées en gélules ou en baumes, elles sont aussi parfaites dans les diffuseurs. Nomades ou électriques, ils permettent d’assainir instantanément votre maison ou votre espace de travail. Lorsque le pollen devient roi dans les rues, il est essentiel de ne pas le laisser entrer à l’intérieur. Le diffuseur peut ainsi être utilisé sous forme de spray et pulvérisé tous les matins dans le domicile. Il peut aussi être électrique et fonctionner plus ou moins fort, tout le temps ou avec parcimonie, au bureau par exemple. L’un comme l’autre sont à utiliser sans modération.

Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 6 Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 7

Pour un intérieur sain, nous vous conseillons de privilégier deux huiles essentielles :

Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 8 Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 9

Une dernière astuce ? Pensez à utiliser les bourgeons !

Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 10 Adopter les bons gestes face aux allergies printanières 11

En lien avec l’article