Gel hydroalcoolique : comment le choisir ?

La solution antibactérienne est devenue, depuis le début de l’épidémie du Covid-19, un élixir fortement recherché et surtout recommandé pour lutter contre les virus et les bactéries. Il existe ainsi un tas de gels antibactériens en vente dans les supermarchés, parapharmacie et autres surfaces de vente. Mais comment s’y retrouver et comment choisir le bon gel hydroalcoolique ? Nos experts vous dévoilent leurs astuces pour choisir celui qui correspondra à vos besoins, vos attentes, mais aussi celles de votre famille. Pour une peau sensible, une peau déjà irritée, pour une utilisation quotidienne ou pour garder dans la voiture : on vous dévoile tout ce qu’il faut savoir sur le célèbre gel hydroalcoolique.

Gel hydroalcoolique : comment le choisir ? 9

Top 3 des éléments à prendre en compte pour bien choisir son gel hydroalcoolique

Depuis le début de la pandémie, qu’est le coronavirus, toutes sortes de gels antibactériens ont éclos dans nos supermarchés et autres surfaces de vente. Aujourd’hui un gel hydroalcoolique peut être acheté dans des magasins de vêtements, dans des surfaces alimentaires ou encore dans des pharmacies. Si nous avons le choix du produit que nous souhaitons acheter, nous ne savons plus comment le choisir. Il y a quelques astuces à connaître pour choisir la solution antibactérienne qui nous suivra de partout. Entre format pocket pour mettre dans le sac et gros bidon à mettre dans la voiture ou à la maison, il est important de choisir un produit antibactérien qui va être un véritable virucide et bactéricide sans pour autant avoir des effets néfastes sur le corps et la santé. Pour vous aider dans votre quête, on vous dévoile nos trois critères essentiels à prendre en compte pour l’achat du gel désinfectant pour les mains. 

La mention des normes européennes 

Le premier élément à regarder, ce sont les normes présentées sur l’emballage ou le flacon. En effet, un gel hydro-alcoolique est, comme un article de cosmétique, soumis à des réglementations strictes et instaurées par les grandes instances. Pour ce produit, il existe 3 normes, dans l’idéal elles doivent impérativement être inscrites sur le gel désinfectant que vous choisissez. La norme EN1275 indique que la solution hydroalcoolique tue les champignons, la norme EN1040 indique qu’elle tue les bactéries et la norme EN14476 informe qu’elle tue les virus. Cette dernière est la plus importante, puisque c’est celle qui englobe les actions bactéricides et virucides. Nous le savons, le but d’un gel antibactérien est de tuer toute sorte de virus, bactéries ou germes sur nos mains afin d’éviter leur prolifération. C’est pourquoi ces normes européennes sont essentielles à connaître lors de votre achat

La formulation et sa teneur en alcool

Lorsque vous vous concoctez une routine beauté, vous êtes nombreux à regarder les compositions des formules… Eh bien, il faut faire de même avec le gel désinfectant. Pour être efficace et pour une activité virucide, la formulation doit comporter un minimum d’alcool. Cette teneur, recommandée par les autorités sanitaires comme l’ANSES, est d’au moins 60 % d’alcool. Ainsi, les formules autorisées par les différents arrêtés sont les suivantes : solution hydroalcoolique à base d’éthanol à 80 % d’alcool, solution hydroalcoolique à base d’isopropanol à 80 % d’alcool, gel hydroalcoolique à base d’éthanol de 65 % à 75 % d’alcool, gel hydroalcoolique à base d’éthanol de 65 à 75 % d’alcool. Tous les produits présentant une des 4 formules, présentées par le site du gouvernement, sont efficaces en termes d’action désinfectantes face à une épidémie telle que la Covid-19. Ces formules vont aider à réduire la propagation du virus et la prolifération des bactéries. 

Le lieu de votre achat 

Entre magasins de vente de fourniture de bureau, de chaussures, de décoration ou encore d’aliments frais : on peut aujourd’hui trouver du gel désinfectant pour les mains partout. En effet, ce bien rare en début de pandémie est aujourd’hui inévitable dès que nous nous rendons dans une surface de vente. Mais il est important d’attirer votre attention sur le lieu de l’achat de votre gel hydroalcoolique. Comme le masque de protection respiratoire, il ne faut pas oublier que ce gel détient des actions qui vont tuer les virus, ce n’est pas un objet de mode. Alors, comme vous achetez vos médicaments dans une pharmacie, vous devez acheter votre gel hydroalcoolique dans un endroit de confiance. Après plusieurs études, il s’avère que les grandes surfaces et les pharmacies / parapharmacies sont les lieux à privilégier pour acheter ce produit. En effet, il est important de rappeler que le gel hydroalcoolique est un produit lié à notre santé et à celle de notre entourage. Comme nous l’avons vu précédemment, de mauvaises formules peuvent être inefficaces, mais aussi avoir des effets néfastes sur la santé ou l’épiderme. Alors pour éviter les mauvaises surprises, il est essentiel de prendre en compte les différentes alertes émises par les grandes instances de santé.

Quand est-il nécessaire de se désinfecter les mains ?



Depuis le début de l’année, ce geste de désinfection est devenu une habitude dans tous les foyers de France, et même des 4 coins du monde. Eh bien oui, il faut dire que la pandémie mondiale à quelque peu changer nos habitudes ! La question qui reste en suspens chez beaucoup d’entre nous est pourtant plutôt simple : quand est-ce que je dois me désinfecter les mains pour que ce soit efficace ? Pour répondre à cela, il est important d’indiquer dans un premier temps que le nettoyage des mains à l’eau et au savon est à privilégier, si vous en avez la possibilité. En effet, rien ne vaut le savon classique pour laver efficacement les mains. Néanmoins, selon notre activité, nous n’avons pas toujours la possibilité d’avoir accès à l’eau et au savon. C’est là qu’entre en jeu notre acolyte : le gel antibactérien. Pour lutter efficacement contre les virus, et ainsi éviter d’attraper la grippe, le rhume, la gastro ou la Covid, nous avons nos moments privilégiés pour l’utilisation du gel. Il est nécessaire de se désinfecter les mains dès que vous sortez d’un transport en commun, dès que vous rentrez dans votre voiture avant de toucher le volant, dès que vous rentrez chez vous (essayez ici de préférer l’eau et le savon), lorsque vous rentrez et sortez d’une grande surface ou d’un magasin ou encore dès que vous arrivez au travail pour éviter de contaminer votre bureau, clavier et souris. 



Si un adulte pense de façon régulière à se laver les mains ou se les désinfecter, chez un enfant c’est un peu plus compliqué à mettre en place. Pour les aider, il est important d’instaurer des habitudes dès le plus jeune âge. En effet, il existe des gels hydroalcooliques sans alcool dédiés aux jeunes enfants (idéalement, nous vous conseillons de ne pas utiliser un gel hydroalcoolique à base d’alcool chez un enfant de moins de 3 ans) et femmes enceintes. Si ce dernier peut être moins efficace qu’un gel désinfectant classique, il va être essentiel pour instaurer ces nouvelles habitudes. Alors pour votre enfant, il faut penser à désinfecter ses mains : avant chaque repas, après une activité artistique ou sportive, dès qu’il rentre dans la voiture ou à la maison, en même temps que vous quand vous entrez dans une grande surface ou un magasin. Pour les plus petits, adoptez les gestes avec eux pour leur inculquer les bonnes pratiques, et pour les plus grands vous pouvez leur glisser un gel hydroalcoolique dans le cartable et leur indiquer quand l’utiliser. Il ne faut pas oublier que les enfants sont également sujets aux virus, comme les adultes. Même si, d’après les diverses études, il s’avérerait que les enfants sont moins touchés par cette infection Covid et sont peu symptomatiques, il faut tout de même les protéger face à toutes ces bactéries. C’est pourquoi, il existe un gel antibactérien adapté à son âge et à son besoin : à l’école, dans le cartable, avant et après le sport, etc. De plus, cette solution hydroalcoolique va également pouvoir prévenir des symptômes grippaux courant lors des baisses de températures.

Gel hydroalcoolique : comment le choisir ? 3

Comment utiliser le gel hydroalcoolique pour bien se protéger ?



Depuis le début de l’épidémie qu’est le coronavirus, nous entendons beaucoup parler des bons gestes pour se laver les mains ou pour se les désinfecter. En effet, si avant ce n’était pas tant commun que ça de voir des affiches partout, aujourd’hui il faut bien avouer que nous voyons des conseils de l’Institut National de Recherche et de Sécurité fleurir un peu partout. Que ce soit au bureau, dans les grandes surfaces ou encore chez les professionnels de santé : les bons gestes à adopter sont visibles partout. Le plus souvent, ce sont des infographies portant sur le lavage de mains avec de l’eau et du savon. Mais saviez-vous qu’en réalité, il faut adopter la même procédure pour le gel hydroalcoolique ? Eh bien oui, pour se désinfecter correctement les mains, il ne suffit pas de mettre beaucoup de gel et de frotter grossièrement, il faut prendre soin de n’oublier aucun recoin de ses mains. Il est important de ne pas oublier que les germes peuvent se trouver partout sur nos mains : c’est pourquoi utiliser correctement sa solution antibactérienne est essentiel



Alors, pour supprimer toutes traces de virus ou toutes bactéries efficacement de vos mains, voici le procédé à utiliser à chaque fois que vous avez besoin de mettre du gel hydroalcoolique. La première étape, est de déposer un peu de produit dans le creux de la main : cela ne sert à rien d’en mettre beaucoup, la texture est telle qu’elle va parfaitement s’étaler sur les mains. La deuxième étape est de frotter largement paumes contre paumes pour étaler le gel hydro sur toute la surface. Ensuite, on vient désinfecter le dos de chaque main en les frottant l’un après l’autre. Puis, on n’oublie surtout pas de bien utiliser le gel désinfectant entre les doigts, sur le dos et le bout des doigts, les ongles et on n’hésite pas à insister sur les pouces : les doigts sont les plus utilisés pour attraper quelque chose, appuyer sur un bouton ou pour toucher quoi que ce soit, c’est pourquoi il est essentiel de s’y attarder. Puis, pour terminer, on passe le gel sur ses poignets. Une fois toutes ces étapes passées, il ne faut surtout pas utiliser une serviette ou rincer ses mains : on frotte uniquement ses mains jusqu’au séchage complet de la solution hydroalcoolique.

Top 5 des erreurs à éviter en utilisant le gel hydroalcoolique



Gel hydroalcoolique, gel antibactérien, gel désinfectant ou encore solution hydroalcoolique : il faut dire que notre acolyte des pandémies est bien connu sous divers noms. Mais il n’y a bien que le nom qui diverge : que ce soit les bons gestes pour l’appliquer ou les choses à éviter, tous sont dans le même panier. En effet, durant toute cette pandémie, nous nous sommes rendus compte que ce désinfectant était d’une aide précieuse pour éviter la prolifération des bactéries entre les objets et les humains ou encore les humains entre eux. De ce fait, plusieurs spécialistes se sont penchés sur les choses à faire et à ne pas faire lorsque nous utilisons ce gel ! Si nous avons vu plus haut dans cet article comment bien utiliser le gel pour désinfecter efficacement ses mains, savez-vous quelles sont les mauvaises habitudes à perdre ? En réalité, il en existe plusieurs. Et, puisque beaucoup d’entre nous utilisent leur gel quotidiennement, plusieurs fois par jour et voire plusieurs fois par heure, il est essentiel de connaître tous les détails de cette utilisation. 


Garder son gel hydroalcoolique trop longtemps



Comme un cosmétique ou un aliment, le gel désinfectant pour les mains est également un produit périssable. Il est vrai que cela ne va pas vous rendre malade comme si vous mangiez quelque chose dont la DLC est dépassée, mais le fait de garder son gel hydroalcoolique trop longtemps peut le rendre beaucoup moins efficace. Tout d’abord, il faut prêter attention à la date de péremption écrite sur les flacons, elle est obligatoire, il y en a donc toujours une. Néanmoins, il s’agit de la date d’utilisation avant l’ouverture du flacon. En effet, une fois que le gel antibactérien est ouvert, il ne faut pas le garder plus de trois mois. De plus, selon leurs compositions et les fabricants qui les proposent, cela varie entre un et trois mois d’efficacité après ouverture. Dans tous les cas, il est important de vous référer à l’étiquette, sur laquelle se trouve la durée précise de conservation, qui est apposée sur le flacon de la solution hydroalcoolique. 


Se sécher ou se rincer les mains après utilisation 



Comme nous vous l’avons indiqué plus haut, il existe des bons gestes à adopter lorsque nous utilisons du gel hydroalcoolique. L’un d’eux, consiste à laisser sécher librement la texture lorsqu’elle est déposée dans les mains. En effet, il ne faut en aucun cas utiliser une serviette ou un tissu pour sécher le surplus de gel, il faut plutôt frictionner ses mains plus longuement pour le faire pénétrer. Dans la même idée, il ne faut en aucun cas rincer ses mains lorsque nous utilisons le gel désinfectant. En effet, ce produit se suffit à lui-même. Pour que la formule soit à 100 % efficace, il faut la laisser agir librement. 


L’utiliser sur des mains humides  



La solution antibactérienne est en effet à ne pas utiliser sur des mains mouillées ou même humides. En effet, ces flacons renferment des formules qui contiennent de l’alcool et nous savons que l’eau provoque une inefficacité de cet ingrédient. Pour un gel hydroalcoolique désinfectant, aux actions virucides et bactéricides efficaces, il faut l’utiliser sur une peau parfaitement sèche. C’est d’ailleurs également pour cela, qu’il est interdit de rincer le gel hydroalcoolique à l’eau lorsqu’il a été appliqué sur les mains. Nous en profitons pour vous dire de faire attention aux petites plaies que vous pourriez avoir sur les mains : ça pique, mais ça désinfecte. 


Ne pas respecter la procédure d’utilisation



Le fait de ne pas procéder le temps de friction lorsque l’on applique du gel antibactérien peut avoir plusieurs impacts que nous pouvons éviter. Ils ne sont certes pas déterminants, mais essentiels pour la bonne désinfection des mains. Si, lorsque nous mettons du gel, nous ne passons pas assez de temps sur la friction de nos mains, cela veut dire que peut être nous oublions de désinfecter des endroits essentiels où se logent les bactéries. En effet, le fait de respecter la procédure de nettoyage avec un gel hydroalcoolique, va permettre de n’oublier aucun endroit et de ne laisser la chance à aucun germe. Ainsi, pour n’oublier ni les doigts, ni les ongles, ni les poignets : on prend soin de prendre le temps de se mettre correctement du gel hydroalcoolique… et d’en mettre suffisamment pour couvrir toutes les zones. 


Ne pas respecter le bon dosage



Si précédemment nous parlons de l’utilisation du gel, il ne faut pas oublier la contenance de ce dernier que nous mettons dans nos mains. Il arrive très souvent que nous en mettions trop par peur de manquer ou pas assez par peur de s’abîmer les mains. Pour être efficace pour la destruction des virus, il est important de doser le produit que vous mettez au creux de votre main. Nous vous conseillons de mettre une noisette un peu épaisse de gel pour qu’elle soit suffisante pour les mains, les doigts, les ongles et les poignets. Ce dosage idéal peut être parfois assez compliqué selon la consistance de la texture. Ainsi, si vous voyez qu’il n’y en a pas assez : n’hésitez pas à en remettre ; si vous voyez qu’il y en a beaucoup trop : frictionnez vos mains longtemps entre elles pour faire sécher la solution hydro alcoolique un maximum.

Top 3 des meilleurs gels hydroalcooliques



Beaucoup d’entre nous utilisent le gel hydroalcoolique plusieurs fois par jour et même pas heure. Alors, pour mettre dans le sac nous vous conseillons d’opter pour le Biphase Lipo alcoolique de Bioderma. Ce soin barrière détient une double action : élimination des virus et effet relipidant pour la peau. C’est avec une formule à 74,5 % d’éthanol que ce spray désinfecte les mains. Et, c’est avec une formule riche en huile de karité et en squalane qu’il protège la barrière cutanée face aux différentes agressions et notamment au dessèchement. Formulé et fabriqué en France, ce spray va devenir l’acolyte de beaucoup d’entre nous.



Gel hydroalcoolique : comment le choisir ? 4



Très connu depuis longtemps, le gel Desinfectis est notre chouchou pour mettre dans la voiture, détenir au bureau ou encore laisser à la maison. Idéal pour toutes utilisations, il est le garant d’une hygiène des mains irréprochable puisque son principe actif est l’éthanol. Le plus qui fait que nous l’adorons ? Sa formule enrichie en Aloe Vera, cette plante qui nourrit la peau en toute circonstance, et son pH neutre qui laisse de côté le dessèchement de la peau pourtant très célèbre lors de l’utilisation d’un gel. Ce gel désinfectant sans rinçage est ainsi adapté aux peaux les plus sensibles. 

Gel hydroalcoolique : comment le choisir ? 5



Le Dermaphex Baby est idéal pour les enfants à qui nous ne pouvons pas mettre de gel contenant de l’alcool. En effet, ce produit va éliminer les germes et les bactéries de la peau des plus petits. Une composition sans alcool, sans parfum, sans parabènes et sans phénoxyéthanol qui va être d’un total respect pour la peau des bébés. L’action désinfectante est accompagnée d’une action de protection des peaux les plus sensibles. Le produit est ainsi composé d’une mousse active anti-microbienne, testée dermatologiquement et répondant aux principales normes des produits désinfectants.

Gel hydroalcoolique : comment le choisir ? 6

Top 3 des meilleurs gels hydroalcooliques 6
Gel hydroalcoolique et gel pour les mains : quelles sont les différences ? 4
Masque chirurgical, FFP2... : quel masque utiliser contre les variants ? 1