La Vitamine D pour combler le manque de soleil

Après 2 mois, voire plus, enfermés à la maison, nous avons besoin de retrouver des apports en vitamine, et notamment en vitamine D. Et oui, quand le soleil ne pointe pas le bout de son nez pendant un moment, notre corps est amené à en manquer. Le fait que nous ayons été confiné n’a fait qu’aggraver ce déficit. C’est pourquoi, il est temps de donner un petit coup de pouce à notre organisme !

Vitamine D : on fait le plein après le confinement 10

Pourquoi la vitamine D est-elle importante ? 

Essentielle à notre organisme, elle est celle qui aide à la minéralisation des os et des dents. Autrement dit, elle empêche le rachitisme chez les enfants, les fractures osseuses ou encore l’ostéoporose chez les adultes. Si elle a un effet positif sur notre métabolisme, elle en a aussi en réalité sur tout notre corps. Et oui, outre son aspect mécanique, la vitamine D lutte contre le stress, améliore les transmissions nerveuses et assure une bonne contraction musculaire. Puis, bien plus connu du grand public, elle détient un rôle très important dans le renfort de notre système immunitaire. 

Si elle est communément appelée vitamine D, il en existe en réalité 2 sortes. La D2, elle, est produite par les végétaux comme les champignons ou les levures. La D3, elle, se transmet par les animaux comme les sardines ou le thon en boîte. D’ailleurs, cette dernière est bien mieux assimilée par notre organisme et à une action 2 fois plus importante. Dans notre corps, elles sont toutes les deux converties en une seule et même vitamine : la D.

Où trouver de la vitamine D ? 

Nous avons des besoins très précis en terme de vitamine D, surtout les nourrissons, les femmes enceintes et les personnes âgées. Les cures sont à faire généralement en hiver pour tout le monde. Cette vitamine peut venir de deux origines différentes, ce qui facilite son absorption. La première, ce sont les ultraviolets. Et oui, notre organisme synthétise la vitamine D grâce au soleil. Le saviez-vous ? Après l’avoir synthétisé, il la met en réserve dans le foie, les muscles ou encore le tissu adipeux pour l’utiliser pendant l’hiver ! Mais ce n’est pas tout, cette alliée peut également provenir de notre alimentation. Et oui, les produits d’origine animale et le gras apportent environ 20% de cette vitamine à notre métabolisme : alors on ne lésine pas sur les aliments présents dans notre assiette.  

Qu’en est-il du soleil ? 

Une exposition régulière face à notre astre préféré garantit généralement un bon apport et surtout une bonne réserve en vitamine D pour l’organisme. Mais attention, il ne faut toutefois pas oublier que le soleil peut être un risque de cancer de la peau si nous en abusons. Alors nous vous conseillons d’être raisonnable et d’en profiter pendant votre pause déjeuner ou un petit peu le week-end sur votre terrasse. Puis, surtout, on n’oublie pas de mettre de la crème solaire avant et pendant chaque exposition. S’exposer au soleil aide à faire le plein de vitamine D, oui, mais ce n’est pas aussi simple. En effet, la durée idéale d’exposition dépend de nombreux facteurs comme la saison, l’heure de la journée, l’altitude, et même la latitude. Selon des spécialistes, s’exposer 2 fois par semaine à raison de 15 à 30 minutes suffisent pour un apport correct de vitamine D. Attention toutefois, si vous avez la peau claire 5 à 10 minutes suffisent, car votre type de peau fabrique plus de vitamine qu’une peau foncée qui contient plus de mélanine. 

Les aliments à privilégier

Pour renforcer l’effet du soleil et pour éviter une carence, la vitamine D peut aussi se trouver dans votre assiette ! Plusieurs aliments sont connus et reconnus pour un apport en plus. Ces derniers sont notamment idéaux pour les personnes qui travaillent en intérieur, pour celles qui n’aiment ou ne peuvent pas s’exposer au soleil ou encore pour ceux qui déplore le manque d’ensoleillement dans leur région. Pour vous tous, ces poissons, huiles et autres aliments doivent devenir une habitude dans vos assiettes, même si certains d’entre eux ne sont pas habituels. L’huile de foie de morue qui est la numéro 1 en terme d’apport, et pour laquelle on vous conseille des gélules puisque le goût est très particulier. Puis, dans le classement, se succèdent le hareng, les maquereaux, les sardines, le saumon, la truite, le thon en boîte, le flétan, les travers de porc, le fromage blanc, le foie de veau, la margarine, le chocolat noir, le lait, les oeufs et enfin les champignons. Pour les personnes végétariennes, les apports vitaminés “naturels” peuvent être adéquats puisque dans ce régime alimentaire les huiles de poissons, les oeufs ou encore le lait peuvent être mangés. Pour les personnes végan, par contre, il est essentiel d’opter pour des compléments alimentaires, ou autrement appelés suppléments. En effet, le véganisme exclut les produits animaux, et les végétaux ne contiennent pas assez de vitamine D pour satisfaire un métabolisme.

Produits adaptés aux végan

Vitamine D : on fait le plein après le confinement 2 Vitamine D : on fait le plein après le confinement 3

Produits dédiés aux enfants

Vitamine D : on fait le plein après le confinement 5 Vitamine D : on fait le plein après le confinement 6

Produits pour les adultes et séniors

Vitamine D : on fait le plein après le confinement 7 Vitamine D : on fait le plein après le confinement 8

La Vitamine D pour combler le manque de soleil
Tout savoir sur les masques de protection 4
Comment préparer sa peau au retour au bureau ?