Octobre rose – Luttez contre le cancer du sein

Le vendredi 24 octobre 2014

Octobre rose

Comme chaque année le mois d’octobre est placé sous le signe de la prévention et de la mobilisation, « octobre rose ». Le cancer du sein touche 1 femme sur 8. Un fléau donc qu’il faut combattre.

Le cancer du sein un fléau toujours présent

Aujourd’hui, le dépistage est la meilleure arme pour lutter contre le cancer du sein. Détecté à un stade précoce, le cancer du sein a 9 chances sur 10 d’être guéri mais aussi d’être soigné avec des traitements moins agressifs, moins mutilants et entraînant moins d’effets secondaires.  Il est donc important pour les femmes de plus de 50 ans de procéder à un dépistage. Généralisé à l’ensemble du territoire français depuis 2004, le programme de dépistage organisé propose gratuitement, aux 9 millions de femmes âgées de 50 à 74 ans, une mammographie à double lecture. Efficace, fiable et indispensable, la seconde lecture a permis de dépister environ 6 à 7% des cancers du sein en 2012.

Le cancer du sein tue une femme environ toutes les 53 minutes, détecté à un stade précoce, le cancer est plus simple à traiter et comporte moins de risques de séquelles. Il permet ainsi de diminuer de 25% la mortalité.

Cancer du sein – Rester femme

« La Femme atteinte d’un Cancer du Sein est comme une bonne nageuse qui a brusquement un instant de panique. Si quelqu’un est là pour l’aider, lui donner un coup de main,  elle sortira/…/ de sa situation périlleuse. Elle finira même par oublier qu’elle a failli se noyer. Mais le tout… est d’être près d’elle au bon moment »
Extrait du livre « Les Armes de l’Espoir » Claude BRUNEL – Éditions Trévis

La chimiothérapie ne sait pas cibler les seules cellules malades. Elle entraîne donc très souvent des effets indésirables comme la perte des cheveux, les ongles qui noircissent, des éruptions au niveau du visage et du tronc… Difficile avec tout ça de rester féminine et de se sentir belle. Pourtant il existe de nombreux produits permettant aux femmes de prendre soin d’elle et de leur corps.

Pour les ongles qui ont tendance à noircir, il est conseiller d’appliquer plusieurs couches de vernis foncé, sorte de barrière contre la lumière du jour, avant le début de la chimio. Pour le retirer, pas de dissolvant agressif et toxique, non, un dissolvant sans acétone fera l’affaire.

Concernant la toilette, il est préférable de la faire à l’aide d’un savon doux de type syndet, un savon sans savon, bien toléré par les peaux fragilisées. Pour une hydratation du corps, appliquer une crème hydratante sans parfum ni parabène, dès que besoin, plusieurs fois par jour si nécessaire, car la peau est très fragilisée, très sensible et très sèche.

N’hésitez pas à vous faire des masques hydratants, ils sont plus que bénéfiques pour la peau, sauf pour les personnes souffrant d’une réaction acnéiforme à la chimio. Mieux vaux choisir un masque pour les peaux atopiques.

En cas de perte de cheveux, on peut laver son crâne tous les deux jours avec un shampoing doux ou un nettoyant de type syndet. Pour les démangeaisons du cuir chevelu, appliquer un produit émollient.

Enfin il est important d’éviter les produits agressifs, et les expositions au soleil.

Les produits : 

BIOVISOL DISSOLVANT TRAITANT A LA VITAMINE E 125MLBIOVISOL DISSOLVANT TRAITANT A LA VITAMINE E 125ML

URIAGE XEMOSE SYNDET NETTOYANT DOUX 400ML

AVENE TRIXERA+ SELECTIOSE CREME EMOLLIENTE TEXTURE RICHE 400ML

GAMARDE NUTRITION INTENSE MASQUE DOUCEUR PEAUX SECHES 40G

octobre rose

Ecrit par Emma

Vous aimerez aussi…
Prendre soin de son animal de compagnie : nos astuces !
Une hygiène intime parfaite pour l'été !
anti moustique
1
L’Huile Prodigieuse Florale : entre romantisme et plaisir 7
Organisez vos examens avec Les fleurs de Bach Original 6
Les indispensables de parapharmacie pour vos voyages ! 9
Klorane : protégez la planète avec les shampoings secs 5
1