Rétention d‘eau : que faire pour s’en débarrasser ?

Notre corps est composé de 60 % d’eau, elle favorise les réactions chimiques entre nos cellules, l’eau joue un rôle essentiel pour notre métabolisme. Il y a un équilibre naturel entre l’eau que nous ingérons et l’eau que nous expulsons. Parfois des déséquilibres peuvent intervenir, sensation de jambes lourdes, jambes gonflées… C’est peut-être le signe que vous souffrez de rétention d’eau.

Rétention d’eau : qu’est-ce que c’est ?



La rétention d’eau est le terme commun pour désigner un œdème. Un œdème est une accumulation d’eau dans un tissu. Ne vous inquiétez pas, c’est complètement résorbable. Lors d’un œdème on peut observer un gonflement, le plus souvent ces gonflements sont présents sur le bas du corps au niveau des chevilles ou des pieds. Mais pourquoi principalement le bas du corps ? Tout simplement à cause de la gravité. 

Naturellement, l’eau dans notre corps est répartie grâce à la pression sanguine, on appelle ce phénomène la pression hémodynamique. En complément, la pression oncotique exercée par les protéines sanguines attire les sérums des tissus vers les vaisseaux sanguins. Les reins permettent ensuite d’éliminer l’excès d’eau et de toxines du sang dans les urines. Parfois oubliée, la lymphe joue aussi un rôle important dans le transport de l’eau de notre métabolisme. La pression sanguine, la fonction rénale, les organes et le système lymphatique sont en étroite collaboration

La rétention d’eau correspond à un déséquilibre hydrique dans notre organisme. Plus simplement, elle apparaît quand l’élimination de l’eau présente dans notre corps n’est pas assez importante,  l’eau se met à se stocker dans les tissus.

Quelles sont les causes de la rétention d’eau ? 



Nos modes de vie de plus en plus sédentaires favorisent ces symptômes. En adoptant un rythme de vie sain et une alimentation équilibrée, ainsi qu’en pratiquant une activité physique régulière vous pourrez facilement vous prémunir de ses désagréments. Il existe de nombreux facteurs qui favorisent ses désagréments comme : la chaleur, une position statique, une mauvaise alimentation ou encore une mauvaise circulation sanguine…

Le saviez-vous ? Les femmes sont les plus sujettes aux problèmes de rétention d’eau, une des causes principales est la fluctuation d’hormone. Les symptômes de la rétention d’eau peuvent apparaître au moment des règles ou encore lors d’une grossesse. L’âge peut aussi être un facteur aggravant la rétention d’eau. 

Dans la plupart des cas, la rétention d’eau est dite bénigne. Elle est même qualifiée de transitoire, c’est-à-dire que les symptômes d’une rétention bénigne ne durent que quelques jours. Les déséquilibres alimentaires, les positions statiques ou encore les fortes chaleurs favorisent la rétention d’eau. Dans quelques cas assez rares, la rétention provient d’une anomalie de l’organisme plus important.

Attention à l’auto-diagnostic ce n’est pas parce que vous avez une sensation de jambe lourde ou même un léger gonflement que vous souffrez de rétention d’eau. N’hésitez pas à consulter votre médecin ou un phlébologue.

Comment savoir si on fait de la rétention d’eau ?

Lors d’une crise de rétention d’eau plusieurs symptômes peuvent être ressentis. Le plus flagrant est le gonflement de la zone concernée, cet œdème peut être douloureux et vous tirailler. La rétention d’eau est souvent accompagnée d’une prise de poids rapide et inexpliquée. Les compléments alimentaires favorisent l’élimination des toxines et évitent la rétention d’eau In fine vous ressentez donc un effet minceur, car vous perdez vos kilos de rétention. Les compléments alimentaires contre la rétention d’eau peuvent être sous forme de gélule, de comprimé ou même de boisson. Souvent à base de plantes comme le pissenlit, l’ortie, la bardane, le cassis ou encore le frêne ou la reine des prés, ces types de complément ont un fort pouvoir diurétique.   

La cellulite aqueuse peut aussi accompagner un problème de rétention d’eau. C’est une cellulite qui peut être douloureuse, elle touche aussi principalement les femmes. Elle se trouve au niveau des cuisses. Les capitons peuvent plus facilement s’installer au moment des règles. Nos experts vous conseillent donc, 10 jours avant vos règles, d’échanger votre soin hydratant par un soin anticellulite. L’objectif est de drainer votre métabolisme et d’éviter toute accumulation. 

 Il est possible d’effectuer un test simple, avant d’aller consulter : exercer une pression avec les doigts sur la zone concernée. Si la peau reste marquée un moment, vous souffrez peut-être de rétention d’eau. Toutefois, si vous ressentez une gêne dans vos chaussures, ou même que vous ne passez plus dans celle-ci, allez directement consulter votre médecin. 

Attention, une sensation de jambe lourde ne sera pas forcément synonyme de rétention d’eau. Une mauvaise circulation sanguine peut être à l’origine de ses sensations inconfortables. Mais comment faire la différence ? Les jambes lourdes sont douloureuses, mais il n’y a aucun gonflement de la zone, a contrario de la rétention d’eau.

Jambes, pieds, ventre… : où se concentre la rétention d’eau ? 



On observe principalement la rétention d’eau sur les membres inférieurs du corps : mollet, cheville, et même les pieds. Comme nous l’avons expliqué précédemment, ce phénomène est dû à la gravité. Mais attention, nous ne sommes pas tous égos, la rétention d’eau peut aussi s’installer au niveau du ventre, des mains, et même dans les cas les plus rares sur le visage. 

La rétention d’eau au niveau du visage est en lien direct avec le foie. Un foie engorgé à cause de l’alcool, ou d’un repas très copieux, favorise la rétention d’eau au niveau du visage. Ce phénomène est aussi visible chez les personnes présentant une consommation excessive de sucre.

Rétention hydrique : quels sont les traitements possibles ?  

Il existe plusieurs méthodes possibles afin de traiter la rétention d’eau. Nos experts vous ont préparé un guide des méthodes les plus utilisées. Toutes ces petites actions interagissent entre elles, de sorte à créer un écosystème favorable à l’élimination de l’eau. 

Avant toute chose, il est important de comprendre qu’il n’existe pas de traitement miraculeux si vous n’avez pas un rythme de vie équilibré. Afin d’éviter la rétention d’eau, il faut pratiquer une activité sportive régulière qui favorise le retour veineux comme le vélo ou la marche. La natation est aussi un sport extrêmement conseillé en cas de problème de rétention. Le milieu aqueux dans lequel est plongé notre corps permet un rééquilibre. 

L’alimentation joue aussi un rôle majeur dans les facteurs aggravant ou non la rétention d’eau. Il est nécessaire d’adopter un régime alimentaire sain. En effet, une alimentation trop riche en sel peut altérer le bon fonctionnement des reins. Le potassium permet de réguler le taux de sodium. Mais quels aliments privilégier quand on souffre de rétention d’eau ? Certains aliments comme l’asperge ou encore le céleri présentent des vertus contre la rétention d’eau. 

Attention aux idées reçues, ce n’est pas parce qu’on fait de la rétention d’eau qu’il ne faut pas boire. Ce n’est pas non plus une raison pour boire beaucoup d’eau. En cas de rétention d’eau nous vous conseillons de suivre une alimentation équilibrée et de suivre votre consommation d’eau traditionnelle en ajoutant maximum 1 litre. Vous pouvez par exemple consommer des tisanes, des infusions ou du thé vert à votre consommation habituelle. Il faut aussi favoriser votre hydratation du matin jusqu’au milieu d’après-midi, évitez une surconsommation d’eau le soir. 

Au quotidien, vous pouvez aussi adopter quelques gestes simples contre la rétention d’eau. Surélevez votre matelas au niveau des jambes afin de favoriser la circulation sanguine. Vous pouvez aussi passer un jet d’eau glacé sur vos jambes du bas vers le haut. Il existe aussi le brossage à sec, un remède de grand-mère. C’est un soin très agréable qui permet de redonner à votre métabolisme un sens circulatoire. Vous pouvez par exemple utiliser un gant de crin. À savoir : si vous portez des bas de contention favoriser leur utilisation du printemps à l’automne. 

Les massages lymphatiques, aussi appelés drainages lymphatiques, sont une bonne solution pour traiter les problèmes de rétention d’eau. Vous pouvez vous faire faire ce type de massage chez un professionnel ou alors chez vous. Le but de la manœuvre est d’activer et de renforcer l’activité de la circulation lymphatique. Vous pouvez tout à fait réaliser votre soin avec une huile essentielle de cyprès, ainsi qu’une huile végétale comme l’huile de jojoba, cette recette n’est pas conseillée aux femmes enceintes.Rétention d'eau : que faire pour s'en débarrasser ? 2

Rétention d'eau : que faire pour s'en débarrasser ?Rétention d'eau : que faire pour s'en débarrasser ? 1

Masque chirurgical, FFP2... : quel masque utiliser contre les variants ? 1
Comment bien cicatriser ses tatouages ? 1
Comment prendre soin de son corps toute l’année ? 6